Observer, Evaluer, Ressentir

Pour trouver ses propres solutions

Beñat Idiart

SCEA Armau 64 Lembeye

Agronomie Terroirs nous apporte un recul et un regard extérieur sur nos pratiques ainsi que sur nos résultats. Sa connaissance des sols nous fait évoluer dans nos pratiques culturales. Les journées d'échanges entre agriculteurs avec visites sur le terrain sont des moments importants pour les participants. Chacun y exprime ses expériences, ses échecs , ses réussites, ses interrogations pour une prochaine culture et l'échange avec le groupe lui apporte des réponses et des solutions. Les repères économiques qui sont le reflet du travail de chacun permettent d'améliorer ce travail et  sa cohérence.

Bruno Laborde-Loustau

64 St-Jammes

Ton accompagnement agronomique est primordial quand on passe du labour au semi direct:
Tout d'abord pour comprendre l'agronomie de notre sol, que l'on avait laissé de coté depuis des années,
Comment faire vivre et enrichir ce patrimoine ?
Tu nous faits voir les différences économiques de chaque techniques culturales.
Tu nous refaits découvrir des cultures laissées tombées à cause de la monoculture du maïs,et comment les réaliser dans une rotation judicieuse. Ensuite tu nous permets de visiter des agriculteurs qui on une expérience dans le semi direct, et de se rencontrer avec ceux qui veulent évoluer dans ces techniques là pour se poser toutes les bonnes questions.

David Capdevielle

Monassut ((64)

Pour résumer, tu m'apportes le conseil pour bien choisir mes cultures en fonction de mes résultats, mais également ton accompagnement pour le choix de mes façons culturales surtout quand j'ai pris la décision d'arrêter de labourer. La prochaine étape sera le semis direct !

Jean Marc Nau

Boeil Bezing (64)

Emmanuelle m'apporte des sujets de réflexions. Le fait d'en parler, et d'y réfléchir par la suite, permet d'avancer. Si elle ne m'emmenait pas ces sujets, j'évoluerai moins vite.
Elle crée des visites en petits groupes. Comme celle avec Régis Cuyaubé qui m'a permis de me rassurer sur le non labour et l'envie de tester. Elle permet de voir autres choses et d'y réfléchir. Par la suite, nos discussions donnent la voie à poursuivre.
Toute l'agriculture est en train de bouger, elle permet d'éclaircir les différentes voies.

P. Taillade

Assat (64)

Emmanuelle permet de voir l'évolution des analyses de sol en un clin d'oeil. Elle fait évoluer les pratique de travail. Elle apporte ce que le technico de la coop n'apporte pas.
Elle m'a aidé à réussir à implanter des couverts depuis 2 ans sur 100% des surfaces. J'ai introduit la féverole comme couvert, et obtenu de bon retour dès la 1ère année.
Elle partage un regard différent sur des pratiques agronomiques, en vue des modifications de la réglementation phyto (ex : semis à 40 cm...).
Me fait réfléchir à un éventuel passage à un interligne 40 cm pour le maïs  pouvant allié gain de rendement et couverture rapide du sol  ( optimisation de l'espace par les plants)